Bâche de piscine - d’hivernage

Durant l’hiver ou les périodes d’absence, il est essentiel de protéger sa piscine avec une bâche d’hivernage, aussi appelée bâche d’hiver. Cette dernière assure à la fois la protection de la piscine et la sécurisation du bassin, mais à condition qu’elle soit normée NF P 90-308. La bâche d’hivernage de piscine en détails, ses caractéristiques et ses critères de choix dans la suite de l’article.
AFFINEZ VOTRE SELECTION
Type
Composition
Matériau
Piscine
Forme
Actionnement
Couleur
Longueur (m)
Largeur (m)
Diamètre (m)
  • Vos filtres :
  • D’hivernagex

Qu’est-ce qu’une bâche d’hivernage ?

Lorsque la saison des baignades est terminée, il faut bâcher sa piscine afin d’éviter les dégâts dus au gel durant l’hiver. La bâche d’hivernage se présente sous forme d’une couverture en PVC dotée d’œillets et éventuellement d’un système d’évacuation d’eaux pluviales permettant de maintenir efficacement la couverture sans subir le poids de l’eau, par exemple en cas de fortes averses.
Elle assure de nombreuses fonctions :
  • Elle empêche les feuilles, insectes et autres débris en tout genre de tomber dans l’eau, évitant ainsi d’abîmer le système de filtration de la piscine.
  • Elle protège la piscine des agressivités de l’hiver. La grêle peut par exemple abîmer le liner, les parois et revêtements du bassin.
  • Traditionnellement opaque, elle permet de bloquer les rayons du soleil et d’éviter la photosynthèse, empêchant ainsi la prolifération des algues. Un bassin non filtré durant une longue période est en effet propice au développement des algues.
  • Elle sécurise la piscine si celle-ci est enterrée ou semi enterrée. La loi oblige en effet la sécurisation de ce type de piscine, pour éviter les risques de noyade des enfants de moins de 5 ans et les animaux domestiques qui sont susceptibles de faire des chutes accidentelles. Pour cela, la bâche d’hivernage doit répondre à la norme NF P90-308.

Critères de choix

De nombreux éléments sont à considérer pour bien choisir une bâche d’hiver. Comme cité précédemment, elle doit être entièrement opaque afin d’éviter la photosynthèse. Il s’agit du premier critère de choix pour prévenir le développement des algues. C’est également une excellente alternative pour éviter le risque de gel. Ce type de bâche peut en effet limiter la baisse de température de l’eau du bassin. Pour éviter l’accumulation d’eau sur la surface de la couverture, celle-ci doit également être dotée d’un système d’évacuation. Par ailleurs, il existe d’autres paramètres qu’il ne faut surtout pas négliger, comme :
  • la forme et la dimension du bassin (rond, rectangulaire, hexagonal)
  • L’entretien : la bâche doit être facile à entretenir, et à ranger en fin d’hivernage
  • La sécurité : pour être en mesure de supporter les enfants et les animaux, la bâche doit respecter la norme NF P 90-308
  • Le poids et la maniabilité.
  • La fixation (à barres, via des sangles ou des sandows) : elle doit être assez solide pour ne pas se soulever.

Prix estimatif d’une bâche d’hivernage

Toujours en m², le prix d’une bâche d’hivernage dépend principalement de ses dimensions, de sa forme et de la qualité du matériau. Il faut prévoir en moyenne 30 ou 50 euros pour une petite piscine, et un budget de 300 à 800 euros pour couvrir grande piscine. Par ailleurs, pour les modèles immergés, le prix peut monter jusqu’à plus de 5000 euros.