VOTRE DEMANDE DE DEVIS EN 1 CLIC
COMPAREZ LES FOURNISSEURS
ECONOMISEZ DU TEMPS ET DE L'ARGENT : C'EST GRATUIT!
1733398 produits
65028 fournisseurs

Chlor'in

Devis gratuit Contacter le fournisseur
Réponse sous 24h
Recevez jusqu'à 5 devis
Puissance : 300 (kW) Tension : 220 (V) Pression : 0 (bar) Longueur du boîtier : 250 (cm) Hauteur du boîtier : 340 (cm) Profondeur du boîtier : 130 (m) Achat / Location : Achat Commande : automatique Production : chlore Mode de pose : sol
...
Description

Fonctionnement du système :
Le système est un dispositif de fabrication d’hypochlorite de sodium ou d’acide hypochloreux et de dioxyde de chlore (qui sont de puissants désinfectants) installé en direct sur une tuyauterie de circulation d’eau dans le but de la traiter. Il est composé de plusieurs cellules électrolytiques, insérées dans un cylindre qui est mis sous pression, dans lequel est stocké le sel. Le tout étant piloté par un boîtier de commande spécifique. Le système produit ainsi plusieurs désinfectants sans que l’eau à traiter contienne du sel.

Ce système est composé d’un cylindre de stockage dans lequel est versé environ 35 kg de sel. Il est raccordé sur la canalisation d’une eau à traiter. L’eau en circulation va rentrer dans le cylindre, en faire échapper l’air et le mettre ainsi en pression. A l’intérieur sont disposés plusieurs électrodes qui vont permettrent de réaliser une électrolyse de l’eau saturée en NACL. En fonctionnement, le système va fabriquer du dioxyde de chlore sous forme gazeux. Ce gaz étant plus léger que l’eau va remonter dans le cylindre pour s’échapper par le raccordement à la tuyauterie. Grâce à la circulation d’eau et à son débit, ce chlore va traiter l’eau en permanence. Ainsi, il n’est plus nécessaire pour traiter l’eau d’utiliser des pompes doseuses qui injectent en permanence des produits chimiques dans les canalisations.
1/ Les réservoirs d’eau au sommet des immeubles en Chine ou aux Etats Unis :
Les Chinois ont choisi le système Américain, qui amène l’eau au pied des immeubles. Ensuite, une pompe envoie l’eau au sommet de l’immeuble dans un réservoir (on peut voir encore ces réservoirs en bois au sommet des immeubles à New York). Ensuite, par gravitation naturelle l’eau est distribuée sous pression dans les étages. Le problème de ce système est que l’eau va stagner plusieurs heures ou plusieurs jours. Il faut donc la traiter pour éviter qu’elle ne développe des bactéries et des microorganismes. C’est le rôle du chlore. La plupart de ces réservoirs sont équipés de pompes doseuses qui injectent dans l’eau, des produits chimiques tel que le chlore liquide, pour maintenir une bonne qualité de l’eau. Et, lorsque les bidons de produits
sont vides, il n’y a personne pour les remplacer ou alors ils sont remplacés seulement trois jours après. Pendant ce temps d’attente, l’eau peut se contaminer.
En plus l’accès à ces réservoirs sur les toits est souvent difficile. Pour y accéder, il faut monter sur une échelle et passer à travers une petite trappe dont le passage n’est pas pratique. Pour amener les produits chimiques, les personnes qui s’occupent de l’entretien, montent des bidons de produits chimiques de 20kg sur leurs épaules. Si jamais ils font une erreur, ils peuvent renverser le bidon de produit chimique et l’accident peut être fatal.
D’ou l’idée du système CHLOR-IN, qui fabrique le désinfectant directement sur le site en utilisant un produit inoffensif et non dangereux comme le sel.

2/ Les tours de refroidissements :
La plupart des immeubles dans les régions chaudes, sont équipés de systèmes de climatisation qui utilisent des tours de refroidissement air eau (TAR). Les hôpitaux ou certaines industries (industries du verre, de l'incinération d'ordures ménagères, de la chimie, etc. ... utilisent aussi ce principe de refroidissement.
Une Tour Aéro-Réfrigérante (TAR) est un système de refroidissement de circuits d'eaux chaudes utilisés notamment dans les installations de climatisation. C'est un échangeur de chaleur entre l'eau et l'air ambiant. L'eau chaude (dont la température dépend des équipements à refroidir, généralement 25-40 °C) est pulvérisée vers le haut de la TAR. L'air induit naturellement ou mécaniquement par une ventilation, permet de refroidir l'eau par évaporation. La surface de l'échange air/eau est augmentée par la présence de structures, généralement en forme de nids d'abeilles. L'air rejeté par la tour est chargé de vapeur d'eau due à l'évaporation (panache), et de fines gouttelettes d'eau. L'eau refroidie (entre 5 et 10 °C de moins que la température de l'eau chaude) est récupérée dans un bassin avant d'être pompée vers les équipements à refroidir.
Des gouttelettes peuvent transporter des micro-organismes ayant proliféré dans la TAR, dont les Legionella. En effet, une TAR à voie humide présente des caractéristiques favorables à la prolifération puis à la dissémination par les aérosols des Legionella dans l'atmosphère. Il est donc nécessaire de mettre en place dans ces TAR des moyens de contrôle et des moyens préventifs efficaces afin de maîtriser le risque de dissémination des Legionella. En particulier, il est conseillé d’injecter dans le circuit d’eau de la tour, des produits chimiques tel que le chlore liquide.
Comme pour les réservoirs d’eau potable, les tours de refroidissements sont souvent installées sur les toits et leur entretien est difficile. Elles sont très consommatrices de produits chimiques. Le système CHLOR-IN à donc, la aussi tout son intérêt, car il est facile à installer et vite rentabilisé. Sur les tous de refroidissements on l’associe avec un système Cuivre/Argent. Le systeme Cuivre/Argent joue en rôle préventif pour éviter le développent de micro-organisme tel que les algues.
3/ Les circuits d’eau dans les lieux publics.
En Europe, pour lutter contre la Legionella la législation impose de retrouver 0,2 ppm de chlore en sortie de douche ou de robinets dans tous les lieux publics. (Crèches, Ecoles, Lycées, Gymnases, Terrains de sport etc.) Il faut donc, la aussi injecter du chlore liquide sur les réseaux d’eau. Dans un vestiaire de gymnase par exemple, l’entretien du matériel est fastidieux et compliqué. Pour les collectivités, le coût de l’entretien est important. En plus, pour des raisons de sécurité le stockage des produits
chimiques est limité. Le système CHLOR-IN réduit tous ces inconvénients, réduit le coût avec un entretien facile.

4/ Les circuits d’eau potable.
Le système CHLOR-IN peut être installé sur les réseaux d’eau potable ou dans les stations de traitement.

5/ L’eau des fontaines public :
Le système CHLOR-IN peut être installé sur le refoulement d’eau de la filtration de l’eau de la fontaine, comme pour les installations des piscines. Lorsque la filtration se met en route le système est enclenché pour produire du chlore est ainsi traiter l’eau de la fontaine sans l’apport de produits chimiques traditionnels. Les avantages sont nombreux. Plus de pompes doseuses avec leur entretien compliqué. Plus de stockage de produits chimiques. Une réduction du coût d’entretien réduit et un entretien facile.

6/ Le traitement de l’eau des piscines :
Les systèmes de traitement par électrolyse sont de plus en plus souvent utilisés maintenant, pour traiter l’eau des piscines. Le principe est simple. L’eau de la piscine est chargée en sel, avec une concentration qui varie selon les électrolyseurs de 3 à 5 grs par litre d’eau. Cette eau, passe ensuite dans une chambre d’électrolyse qui va casser la molécule de sel au passage, pour libérer du chlore. Le sel se recombinant en permanence. Ainsi, l’eau de la piscine est traitée automatiquement, sans l’apport de produits chimiques traditionnels.
L’inconvénient de ce principe est le sel présent dans l’eau. Il faut constamment vérifier sa concentration, car sans sel dans l’eau le chlore n’est plus fabriqué. Le sel est un produit corrosif naturel, qui peut attaquer plusieurs éléments de la piscine, comme les échelles, les axes de pompes, les volets, les revêtements etc…
Le système CHLOR’IN supprime et évite tous ces inconvénients. On utilise seulement 35 kgs de sel par saison au lieu des 500 kgs habituellement. Et, il n’est plus présent dans l’eau de la piscine. Il permet de profiter à 100% de son électrolyseur, sans les inconvénients. Avec CHLOR’IN, une nouvelle génération d’électrolyseurs voit le jour.

Les principaux avantages concurrentiels :
1/ Suppression des pompes doseuses qui permettent d’injecter les produits chimiques. Ces pompes coûtent chères et demandent un entretien régulier par un spécialiste.
2/ Un système de fabrication de chlore autonome.
3/ Une maintenance simplifiée.
4/ Une intervention tous les 6 mois au lieu de tous les mois actuellement, pour une installation équipées de pompes doseuses.
5/ Plus de transport, ni de stockage de produits dangereux.
6/ Analyse des données à distance.
7/ Très économique à l’inverse des produits chimiques.
8/ Système propre
9/ Pas de rejets de déchets plastiques dans la nature.
10/ Adaptable sur tous types de canalisations, même avec des débits importants.
11/ Il peut être monté en série sur une installation pour augmenter la production d’acide hypochloreux.

Domaines d'utilisations et exemples d'applications

Ses applications : 1/ Le traitement de l’eau des piscines :2/ Les réservoirs d’eau au sommet des immeubles, les bassins de rétentions :3/ Les circuits d’eau dans les lieux publics.4/ Les circuits d’eau potable.5/ L’eau des fontaines public.6/ Le lavage des bouteilles7/ Nettoyage des aliments, comme les fruits et légumes, 8/ Industrie de brasserie et de boissons9/Industrie de la viande10/ traitement des eaux usées11/ Horticulture12/Agriculture: élevage d'animaux13/ Industrie des crustacés14/ Industrie marine

Exemples de demandes de devis

Nous sommes à la recherche d'un système qui produit du chlore composé d'un réservoir et d'un boitier de commande de marque chlor-in. Le Mans

Requêtes associées