Biopesticide vectobac

Biopesticide vectobac

Insecticide biologique hautement sélectif contre les larves de moustiques et de simulies. Vectobac®12AS est une préparation bactérienne totalement biodégradable qui montre une action secondaire sur les tipules, les mouches des terreaux ou Sciarides.



VECTOBAC®12AS est un larvicide biologique hautement sélectif, utilisé pour la lutte contre les larves de moustiques et de simulies. Vecteurs de quelques unes des maladies les plus graves au monde (encéphalites, malaria ou paludisme, onchocercose, dengue et fièvre jaune), les moustiques et autres insectes piqueurs volants constituent une nuisance chronique durant le printemps et l’été. Leurs piqûres peuvent provoquer en outre des réactions allergiques auprès de nombreuses personnes. VECTOBAC® est fabriqué par fermentation. Son composant actif est le Bacillus thuringiensis sous-espèce israelensis (sérotype H14), bactérie vivant à l’état naturel dans les sols et les milieux aquatiques. Cet organisme manifeste une action larvicide rapide, entraînant une mort typique dans les 4 à 24 heures. Il offre une alternative efficace aux luttes chimiques contre les moustiques et les simulies.



Mode d'action
La matière active du VECTOBAC®12AS est composée d’endospores et de cristaux protéiques (delta-endotoxine) actifs du Bt H-14. L’activité larvicide est directement liée à l’ingestion de ces cristaux par les larves. Sitôt ingérés, les cristaux protéiques sont hydrolysés par l’effet conjugué d’enzymes spécifiques et du pH du tube digestif. Les sous-unités ainsi formées vont se fixer sur des récepteurs, spécifiques eux-aussi, de l’épithélium intestinal. Cette double spécificité est un garant de l’innocuité du VECTOBAC® sur la faune auxiliaire. Dès lors le tube digestif est paralysé, et très vite y apparaissent des spores mettant en communication les différentes cavités de l’abdomen de la larve. La mort de la larve survient dans un délai maximum de 24 heures.
Tandis que certaines substances chimiques classiques ont développé des résistances, il n’a pas été observé de phénomènes semblables avec le Bt H-14, malgré une utilisation régulière de 10 ans et plus dans certaines régions.




Activite residuelle
VECTOBAC® est une préparation bactérienne dont tous les composants sont biodégradables. Les spores et les cristaux sédimentent et à terme ne sont plus disponibles pour les larves de moustiques qui évoluent à la surface de l’eau, en recherche de nourriture. Une efficacité résiduelle supérieure à 24 heures n’est pas nécessaire dans les cas de Aedes, où tous les œufs (déposés sur le sol) éclosent simultanément à la faveur d’une mise en eau du gîte. Dans le cas des espèces déposant leurs œufs sur la surface de l’eau des gîtes (Culex, Anopheles), les générations chevauchantes nécessitent un renouvellement régulier des application (en général une fois par semaine). Un suivi des populations larvaires doit être fait, et les applications renouvelées dès que des stades larvaires âgés sont observés.



Action secondaire sur tripules, mouches des terreaux ou sciarides
L’activité sélective est limitée à l’ordre des Diptères et plus précisément aux moustiques et aux simulies. Des essais ont montré que VECTOBAC® présentait des effets secondaires sur d’autres organismes d’espèces voisines et sur des populations appartenant aux familles des Dixidae, Chironomidae et Ceratopogonidae. Des traitements généraux anti-moustiques ont mis en évidence une action contre les mouches des terreaux ou Sciarides et contre les tipules.



Lieux D'utilisation
Les larves de moustiques peuvent se développer dans tous les lieux où l’eau stagne, de façon permanente ou temporaire:


lacs, étangs, bassins divers, carrières, dépressions diverses…

lagunes littorales, marais salants, rizières

fossés, canaux d’irrigation, de drainage, réseaux de collecte des eaux pluviales

réseaux de collecte des eaux usées, bassins de lagunage

puits, piscine, réservoirs…

vides sanitaires inondés, fosses septiques, regards
dépressions forestières, troncs d’arbres creux et tout autre collection d’eau d’origine naturelle ou anthropique



Doses et application
Lutte contre les moustiques : traitement des gîtes larvaires à la dose de 0,8 litre par hectare.
La dose de 0,8 litres/ha a été définie contre Aedes en eaux claires ; en présence d’eaux polluées ou riches en matières organiques (eaux usées…) les doses devront être majorées.
VECTOBAC®12AS peut être appliqué par voie terrestre ou par voie aérienne.
>  Voir la description complète Voir les produits similaires
Vendu par
Prix sur demande Ce fournisseur ne communique pas publiquement sur ses prix, cliquez sur demander un devis et celui-ci vous répondra sous 24h
Demander un devisPoser une question
Réponse sous 24h
84100 ORANGE,

Produits similaires

Voir les 8 produits similaires

Description

Insecticide biologique hautement sélectif contre les larves de moustiques et de simulies. Vectobac®12AS est une préparation bactérienne totalement biodégradable qui montre une action secondaire sur les tipules, les mouches des terreaux ou Sciarides.



VECTOBAC®12AS est un larvicide biologique hautement sélectif, utilisé pour la lutte contre les larves de moustiques et de simulies. Vecteurs de quelques unes des maladies les plus graves au monde (encéphalites, malaria ou paludisme, onchocercose, dengue et fièvre jaune), les moustiques et autres insectes piqueurs volants constituent une nuisance chronique durant le printemps et l’été. Leurs piqûres peuvent provoquer en outre des réactions allergiques auprès de nombreuses personnes. VECTOBAC® est fabriqué par fermentation. Son composant actif est le Bacillus thuringiensis sous-espèce israelensis (sérotype H14), bactérie vivant à l’état naturel dans les sols et les milieux aquatiques. Cet organisme manifeste une action larvicide rapide, entraînant une mort typique dans les 4 à 24 heures. Il offre une alternative efficace aux luttes chimiques contre les moustiques et les simulies.



Mode d'action
La matière active du VECTOBAC®12AS est composée d’endospores et de cristaux protéiques (delta-endotoxine) actifs du Bt H-14. L’activité larvicide est directement liée à l’ingestion de ces cristaux par les larves. Sitôt ingérés, les cristaux protéiques sont hydrolysés par l’effet conjugué d’enzymes spécifiques et du pH du tube digestif. Les sous-unités ainsi formées vont se fixer sur des récepteurs, spécifiques eux-aussi, de l’épithélium intestinal. Cette double spécificité est un garant de l’innocuité du VECTOBAC® sur la faune auxiliaire. Dès lors le tube digestif est paralysé, et très vite y apparaissent des spores mettant en communication les différentes cavités de l’abdomen de la larve. La mort de la larve survient dans un délai maximum de 24 heures.
Tandis que certaines substances chimiques classiques ont développé des résistances, il n’a pas été observé de phénomènes semblables avec le Bt H-14, malgré une utilisation régulière de 10 ans et plus dans certaines régions.




Activite residuelle
VECTOBAC® est une préparation bactérienne dont tous les composants sont biodégradables. Les spores et les cristaux sédimentent et à terme ne sont plus disponibles pour les larves de moustiques qui évoluent à la surface de l’eau, en recherche de nourriture. Une efficacité résiduelle supérieure à 24 heures n’est pas nécessaire dans les cas de Aedes, où tous les œufs (déposés sur le sol) éclosent simultanément à la faveur d’une mise en eau du gîte. Dans le cas des espèces déposant leurs œufs sur la surface de l’eau des gîtes (Culex, Anopheles), les générations chevauchantes nécessitent un renouvellement régulier des application (en général une fois par semaine). Un suivi des populations larvaires doit être fait, et les applications renouvelées dès que des stades larvaires âgés sont observés.



Action secondaire sur tripules, mouches des terreaux ou sciarides
L’activité sélective est limitée à l’ordre des Diptères et plus précisément aux moustiques et aux simulies. Des essais ont montré que VECTOBAC® présentait des effets secondaires sur d’autres organismes d’espèces voisines et sur des populations appartenant aux familles des Dixidae, Chironomidae et Ceratopogonidae. Des traitements généraux anti-moustiques ont mis en évidence une action contre les mouches des terreaux ou Sciarides et contre les tipules.



Lieux D'utilisation
Les larves de moustiques peuvent se développer dans tous les lieux où l’eau stagne, de façon permanente ou temporaire:


lacs, étangs, bassins divers, carrières, dépressions diverses…

lagunes littorales, marais salants, rizières

fossés, canaux d’irrigation, de drainage, réseaux de collecte des eaux pluviales

réseaux de collecte des eaux usées, bassins de lagunage

puits, piscine, réservoirs…

vides sanitaires inondés, fosses septiques, regards
dépressions forestières, troncs d’arbres creux et tout autre collection d’eau d’origine naturelle ou anthropique



Doses et application
Lutte contre les moustiques : traitement des gîtes larvaires à la dose de 0,8 litre par hectare.
La dose de 0,8 litres/ha a été définie contre Aedes en eaux claires ; en présence d’eaux polluées ou riches en matières organiques (eaux usées…) les doses devront être majorées.
VECTOBAC®12AS peut être appliqué par voie terrestre ou par voie aérienne.

Recherches associées

Voir les 10 recherches associées

Le top 5 produits

2 dernières demandes de devis

Demander un devis
Prix sur demande