Codeur rotatif incrémental à axe creux

Le codeur rotatif incrémental à axe creux permet de mesurer un déplacement angulaire par rapport à une position donnée. Ce modèle de codeur est destiné au montage sur moteur ou sur des dispositifs électromécaniques. 
RADIO ENERGIE

À quoi sert un codeur rotatif incrémental à axe creux ?

Le codeur rotatif incrémental à axe creux sert à évaluer les changements de déplacement angulaire. Il se présente sous la forme de capteur qui détermine la rotation d’un axe mécanique. Il est utilisé le plus souvent dans le milieu industriel.
Le rôle principal du codeur est de permettre de positionner un système d'entraînement, via le mode incrémental. Pour ce faire, le codeur rotatif incrémental à axe creux est monté sur un moteur ou sur une ligne.
Cet équipement peut également être utilisé pour réguler la vitesse, grâce au système de retour moteur direct. Aussi, même lorsque les charges subissent une forte variation, il reste possible de maîtriser et d’optimiser la précision de vitesse.

Les avantages du codeur rotatif incrémental à axe creux sont les suivants :
  • exécutions robustes et efficaces
  • plusieurs résolutions, formes et interfaces au choix sur le modèle
  • gain de temps grâce à la possibilité de montage sur moteur direct

Quelles sont les caractéristiques du codeur rotatif incrémental à axe creux ?

Le principe de fonctionnement du codeur incrémental est le suivant : il prend la mesure en fonction du déplacement angulaire. Pour cela, il se base sur une position de référence. Cette position initiale est communiquée au système de traitement de données. Le codeur rotatif incrémental à axe creux peut être :
  • optique : utilisant des diodes électroluminescentes (LED) pour la lecture des déplacements angulaires
  • magnétique : utilisant des impulsions émises à partir d’un aimant pour analyser les déplacements.
Le codeur rotatif incrémental est monté sur le moteur, au bout d’un axe creux.

Comment choisir son codeur rotatif incrémental à axe creux ?

Pour choisir un codeur rotatif incrémental à axe creux, il faut prendre en compte :
  • Le type de technologie (optique ou magnétique), en fonction du secteur dans lequel le codeur sera utilisé
  • La résolution du codeur (le nombre maximum de points qu’il peut prendre en charge en un tour)
  • Les dimensions en fonction du système auquel il sera intégré.