Laveries de laboratoire

Une laverie fait partie du mobilier indispensable dans un laboratoire. Dotée d’un évier et d'un robinet, elle sert principalement au traitement et nettoyage de la verrerie et des ustensiles de laboratoire, mais aussi au lavage des mains.

Quelles sont les particularités d’une laverie de laboratoire ?

Disponible en plusieurs formes, la laverie de laboratoire est un mobilier disposé sur piétement métallique ou sur un meuble porteur qui cache la tuyauterie de vidange. Pour certains modèles très simples, il s’agit juste d’une cuve sur pieds, en inox ou en polypropylène. Cet équipement est proposé avec une longueur allant de 60 à 150 cm, selon les besoins. Le support de la cuve peut être fabriqué sur mesure ou acheté neuf, avec ou sans système de mise à niveau. Tout comme la paillasse, ce type de laverie peut être équipé ou non d’un dosseret. 

Qu’est-ce qu’une paillasse de laboratoire ?

La paillasse de laboratoire, également appelée table de manipulation, désigne le plan de travail qui peut être rajouté à une laverie. Elle doit être bien hygiénique, donc pourvue d’un revêtement lavable. Les dimensions standards sont de 600, 750 ou 800 mm en profondeur avec une hauteur de 900 mm. Existant sous plusieurs formes, avec ou sans dosseret, elle peut s’adapter à toutes les configurations d’une salle. Le choix du revêtement dépend du secteur d’activité et des expériences menées.

  • Le stratifié droit est adapté pour les supports d’appareillage, en physique.
  • Le trespa et l’acier inoxydable sont destinés aux laboratoires des secteurs agroalimentaire, cosmétique et pharmaceutique.
  • La dalle et le carreau en grès émaillé, pour la chimie et dans les zones humides.

Quels sont les différents types de paillasse de laboratoire ?

Pour répondre aux besoins des professionnels travaillant dans les laboratoires, les paillasses sont proposées en plusieurs versions :

Les paillasses murales

 Ce sont les modèles qui ont besoin d’être adossés à un mûr pour être installés. Elles sont placées le long d’un mûr ou dans un coin. Dans le dernier cas, elles sont appelées paillasses d'angle. 

Les paillasses centrales

Elles se placent indépendamment d’un mûr tels des îlots centraux.

Les paillasses mobiles

Pouvant être modulaires, les paillasses mobiles de laboratoire sont très pratiques en raison de leur mobilité grâce à des roues directionnelles.  

Les paillasses humides

Les modèles dotés de cuve encastrée avec mitigeur, col de cygne ou robinet à 2 têtes, sont appelés paillasses humides de laboratoire.