hellopro.fr

Mesure de stabilité thermique

Un matériau est dit thermiquement stable lorsqu’il ne se décompose pas sous l’effet de la température. Pour déterminer cette stabilité il est indispensable d'effectuer une mesure. La mesure de stabilité thermique se fait alors au moyen de différents appareils. Ces derniers sont utilisés dans les laboratoires :
  • Cosmétiques
  • Agroalimentaires
  • Industriels
  • Énergétiques.

À quoi sert un appareil de mesure de stabilité thermique ?

Un appareil de mesure de stabilité thermique est nécessaire pour évaluer la stabilité d’un échantillon à l’oxydation ou au stockage grâce à une exposition à la chaleur. L'échantillon peut être :
  • Un produit à base d'huile minérale
  • Un produit cosmétique contenant de la graisse
  • Des échantillons alimentaires
  • Du carburant diesel ou du fioul domestique.

Quels sont les différents appareils de mesure de stabilité thermique ?

L’appareil pour la mesure de stabilité thermique du biodiesel

Cet appareil a pour fonction de mesurer la stabilité à l’oxydation des biodiesels tels que les EMAG (esters méthyliques d'acides gras). Il utilise la méthode Rancimat, qui consiste à accélérer le processus de vieillissement du produit grâce à une exposition à haute température et au passage d’une quantité importante d’air. L’appareil définit alors le temps nécessaire à l’oxydation du produit ainsi que le temps d’induction. En général, il est capable d’analyser plusieurs échantillons simultanément. 

L’appareil pour la mesure de stabilité thermique de graisses et huiles

Le principe utilisé par cet appareil consiste toujours à exposer l’échantillon de graisse à la chaleur et au passage de l’air. Le temps nécessaire à l’oxydation, le temps d’induction et de stabilité à l’oxydation est alors déterminé. 

L’appareil pour la mesure de stabilité thermique du PVC

Cet appareil est facile à utiliser. Il est capable d'analyser le polychlorure de vinyle (PVC) et autres copolymères apparentés. Le procédé consiste à placer l'échantillon à des températures élevées afin de mesurer son temps de stabilité, c'est-à-dire le temps nécessaire à la libération du chlorure d'hydrogène gazeux. 
Besoin d'aide ?
X
menu d'aide