hellopro.fr

Pièces de train de roulement

Le train de roulement, composé essentiel d’un véhicule chenillé, comprend plusieurs pièces mécaniques, qui permettent à la chenille de rouler et assurent sa suspension et sa progression sur un chantier. Au lieu d’acheter un nouveau train de roulement en cas de dysfonctionnement, il est possible de remplacer les éléments défaillants par des pièces de train de roulement neuves.
AFFINEZ VOTRE SELECTION
Zones géographiques

Pourquoi recourir à des pièces de train de roulement ?

Le remplacement des différentes pièces de train de roulement s’avère indispensable en cas de défectuosité des chenilles de divers engins. La défaillance peut être liée à l’usure des composants ou à des accidents. Cette solution est notamment plus économique que l’achat de nouvelles chenilles. Grâce à celle-ci, les réparations ou entretiens se font pièce par pièce, en fonction des besoins formulés par l’état mécanique du véhicule.

Quelles sont les différentes pièces de train de roulement ?

Le réducteur de chenille

Le réducteur de chenille constitue la pièce principale qui relie le moteur aux éléments de mobilité. Son rôle est de transmettre la puissance vers la chenille. Il est conseillé de remplacer l’ensemble de la pièce en cas d’usure. Elle est constituée de divers pignons. Lorsque le conducteur constate un éventuel jeu des roulements ou un emboîtement au niveau des pignons, le réducteur de chenille est touché.

Le train de chaine

Le train de chaîne est également composé de plusieurs pièces : des roues, des galets, des chaines et des barbotins. Certains modèles de pièces sont polyvalents, donc s’adaptent à tous les matériels sans critère de marque.

La chenille caoutchouc

La chenille en caoutchouc peut se présenter sous différentes formes, en fonction de la machine ou de l’application. Souvent, les chenilles en caoutchouc sont réputées pour être de faible durabilité.

Comment choisir une pièce pour un train de roulement ?

La pièce pour un train de roulement choisie doit correspondre à la fois au modèle et à la marque du train de roulement. Généralement, des indications techniques sont mentionnées dans le manuel d’utilisation de l’engin. Ce manuel technique comprend également toutes les préconisations pour l’entretien du train à roulement : les calendriers, les opérations et les différents réglages d’entretien.

Il est également conseillé de vérifier tous les jours l’état du train de roulement, avant de mettre une chenille en marche :
  • le train pour contrôler son état,
  • les joints pour vérifier une éventuelle fuite,
  • les boulons dans le cas où il y aurait des desserrements.
Besoin d'aide ?
X
menu d'aide