hellopro.fr

Contrôleur d’inverseur de sources

Le bon fonctionnement des dispositifs de commutation d’un branchement électrique passe notamment par un contrôleur d’inverseur de sources, un appareil dont l’installation contribue à optimiser la sécurité des différents équipements en place. Il est par ailleurs compatible avec la plupart des modèles d’inverseurs de sources de courant existants.   
Avec des dimensions d’environ 100 x 100 x 110 (L x l x P) millimètres, le contrôleur d’inverseur de sources s’intègre facilement dans un coffret électrique, aux côtés de différents dispositifs, comme :

À quoi sert un contrôleur d’inverseur de sources ?

Le rôle d’un contrôleur d’inverseur de sources consiste à :
  • superviser le transfert de sources de courant d’une installation
  • surveiller des lignes d’alimentation, qu’elles soient monophasées ou triphasées
  • mieux commander le commutateur, le disjoncteur, l’interrupteur ou le contacteur
  • assurer la prise en charge continue et automatique de la défaillance du réseau.
Il s’agit donc d’un composant indispensable notamment pour se prémunir des pannes électriques d’une installation domestique, professionnelle, voire industrielle.

Combien coûte un contrôleur d’inverseur de sources ?

Estimation de prix
  • À partir de 20 euros


Le prix d’un contrôleur d’inverseur de sources se situe en général à plus de 20 euros. Cependant, les modèles à la pointe de la technologie existant peuvent coûte jusqu’à plus de 2 000 euros, sans la pose. 

Quels sont les différents types de contrôleurs d’inverseur de sources existants ?

On distingue plusieurs modèles de contrôleurs d’inverseur de sources sur le marché. Selon le niveau de performance de l’appareil, il existe par exemple :
  • Le contrôleur d’inverseur de sources compact, avec une capacité maximale de près de 480 VAC (Volt alternatif courant)
  • Le contrôleur d’inverseur de sources monophasé, pouvant supporter jusqu’à 690 VAC
  • Le contrôleur d’inverseur de sources triphasé.