Contrôleurs robots

(6 produits)
Les contrôleurs robots servent à commander à distance les manœuvres d’un ou de plusieurs robots. Il existe de nombreuses façons de communiquer avec les robots. Ces derniers sont le plus souvent contrôlés à l'aide d'une attache (filaire), sans fil ou de manière autonome.

Comment fonctionnent les contrôleurs robots filaires ?

Le moyen le plus simple de contrôler un robot consiste à utiliser un contrôleur portable connecté physiquement au robot à l'aide de fils ou de câbles. Les interrupteurs à bascule sur le contrôleur robot permettent de commander le robot sans utiliser des composants électroniques. Ils aident également à agir pour connecter directement les moteurs et la batterie. Les véhicules sous-marins autonomes ont tendance à utiliser des câbles à fibres optiques pour la communication, tandis que les robots terrestres utilisent des câbles métalliques.

L'étape suivante consiste à incorporer un microcontrôleur dans le robot tout en continuant à retenir le fil. La connexion du microcontrôleur à l’un des ports USB de l’ordinateur permet de contrôler ses actions à l’aide d’un clavier numérique, d’un joystick ou d’un autre périphérique.

Comment utiliser les contrôleurs robots sans fil ?

Des émetteurs et récepteurs infrarouges sont utilisés pour couper les câbles reliant le robot à l'utilisateur. Il s'agit généralement d'un jalon personnel pour les débutants en robotique. Il faut que le récepteur voie l'émetteur à tout moment. Les télécommandes infrarouges, telles que les télécommandes universelles, sont souvent utilisées pour contrôler les actions d’un robot. Les unités de télécommande disponibles dans le commerce utilisent de petits microcontrôleurs dans l'émetteur. Avec le récepteur, ils envoient, reçoivent et interprètent les données via RF (radio fréquence).

Comment se servir des contrôleurs robots autonomes ?

L'étape suivante consiste à utiliser le microcontrôleur du robot à son plein potentiel et à le programmer pour qu'il réagisse aux entrées de ses capteurs. Les microcontrôleurs ne sont pas capables de fournir une puissance suffisante aux moteurs. Ils ont donc besoin d'un contrôleur de moteur pour servir d'intermédiaire. Des microcontrôleurs sont nécessaires pour le contrôle à distance et autonome. Un microcontrôleur est considéré comme le « cerveau » d’un vrai robot et permet de programmer le comportement du robot. Un robot peut être contrôlé de manière autonome (aucune entrée utilisateur) ou semi-autonome (certaines entrées utilisateurs).