hellopro.fr

Autres systèmes d'air

  • La ventilation à simple flux : celle-ci est la plus courante. Elle comprend des bouches d’extraction auto-réglables branchées à un moteur. La ventilation mécanique contrôlée  (VMC) assure l’alimentation d’air et en même temps l’extraction d’air chargé d’humidité.
  • La ventilation à double flux : équipée de deux réseaux de circulation d’air, celle-ci a la particularité de pouvoir extraire les calories contenues dans l’air vicié. Cela se fait via un échangeur thermique. Cette technique permet le chauffage de l’air frais entrant.
  • La ventilation gaz : son fonctionnement imite grossièrement celui d’un VMC simple flux, sauf qu’elle fait également sortir les gaz de combustion produits par une chaudière ou un chauffe-eau au gaz.
  • La ventilation hygroréglable : ce modèle est à même d’ajuster son débit d’air selon l’hygrométrie où il se trouve. Cela permet de réduire les déperditions énergétiques.
  • La ventilation mécanique répartie : celle-ci fonctionne à la manière d’une VMC. Elle réalise l’extraction d’air à partir d’aérateurs indépendants se trouvant dans chaque pièce. Ce modèle convient plus particulièrement aux logements anciens.
L’installation d’un système d’air constitue la solution idéale pour la préservation de la qualité de l’air ambiant dans un espace intérieur. Ce dispositif y favorise l’évacuation des polluants et des odeurs de fumées. En apportant de l’air extérieur, il augmente le taux d’oxygène, ce qui est important pour la santé des habitants. À côté des systèmes de ventilation classiques existent les autres systèmes d’air. Comptez de 350 € à 2.500 € leur prix.

Quels sont les autres systèmes d'air ?

Quels sont les avantages de ces autres systèmes d’air ?

L’utilisation de ces autres systèmes d’air permet de répondre aux besoins de santé et de sécurité des habitants. D’ailleurs, la loi impose aux propriétaires de nouveaux logements neufs l’installation d’un tel système de ventilation. Il s’agit des lois de 1955 et de 1958, obligeant les propriétaires l’utilisation d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) ou d’une ventilation naturelle. En plus de renouveler l’air dans le logement, l’équipement réduit l’humidité. Il empêche également la prolifération des allergènes et le développement des bactéries.