La chromatographie ionique (CI) ou chromatographie à échange d’ions permet l’analyse qualitative et quantitative des espèces ioniques présentes dans un échantillon dépourvu de matières en suspension. C’est la méthode chromatographique qui est la plus utilisée dans les domaines nécessitant une analyse chimique.  
3 produits trouvés
Exemples de demandes de devis
CHROMATOGRAPHIE IONIQUE : Nous aimerions avoir un devis concernant votre chromatographie ionique que vous proposez. Appareil de mesure permettant une analyse chimique complète des espèces ioniques présentes dans un échantillon d? Eau (dosage des cations et anions). Destinés aux analyses d? Eaux (f-, cl-, po4, no3-, br-, so42-) et ( li+, na+, nh4+, k+, mg2+, ca2+, sr2+). Livré avec accessoires complets (filtres, colonnes passeur, logiciel de traitement des données). Dans le but d'analyser des traces d'anions et de cations dans l'eau de chaudière. Talence
Bonjour madame, monsieur je souhaiterai avoir des précisions sur le dosage des bromures et des sulfates en milieu chlorure de sodium concentré (50 g/l de nacl à 200 g/l). La faisabilité de ces dosages par détection électrochimique ou autre et la limite de détection pour le bromures et le sulfates. Prix de ce type d'appareil avec colonne appropriée. Sartrouville
Bonjour, dans le cadre d'une demande de moyens faite à mes tutelles, j'aurai besoin très rapidement que vous me faissiez parvenir un devis pour un chromatographe ionique en phase liquide. L'objectif est de doser les anions et cations majeurs d'échantillon d'eau de surface (rivières et lacs) et souterraine (réserves hydrogéologiques). Bayonne

Comment fonctionne la chromatographie ionique ?

La chromatographie ionique est une méthode d'analyse de technique séparative basée sur le concept d’échange d'ions sur résine. La colonne est composée de résine (l’éluant) pouvant être chargée positivement (anions) ou négativement (pour séparer les cations). Il peut s’agir de cellulose de dextran, d’agarose ou de copolymère polystyrène et bien d’autres encore.

En premier lieu, l'éluant est pompé seul à travers le système jusqu'à ce que la ligne de base apparaisse stable sur l’écran de l’appareil. L’échantillon est ensuite ajouté manuellement ou à l’aide d’un échantillonneur. La solution aqueuse, appelée phase mobile, emmène l’échantillon de la boucle vers la colonne. Ce dernier contient la phase stationnaire constituée de résine contenant des groupes fonctionnels chargés, positivement ou négativement. Les analytes cibles (anions ou cations) sont retenus sur la phase stationnaire, mais peuvent être détachés en ajoutant une espèce de charge similaire dans l’éluant.

Par exemple, dans le cas de la chromatographie échangeuse d’anions, la résine étant chargée positivement, seules les molécules chargées négativement pourront se fixer. Les molécules neutres ou chargées positivement vont être éluées immédiatement.

Dans quels domaines peut-on utiliser la chromatographie ionique ?

L’échange ionique est la méthode chromatographique la plus utilisée pour la séparation et purification des biomolécules chargées comme les polypeptides, les protéines et les acides nucléiques. Elle est présente dans beaucoup de domaines :

  • Dans la biotechnologie : pour une application analytique, pour le contrôle qualité et la surveillance du processus.
  • Dans l’agroalimentaire : pour l’étude des variétés de blé ou la corrélation de la protéinurie.
  • Dans la recherche clinique : pour la séparation et purification des composants du sang tels que l’albumine.