Tables d'opération

La table d’opération, connue également sous le nom de table chirurgicale, table pour bloc opératoire ou billard dans le langage familier, est une table sur laquelle s’allonge le patient lors d’une opération chirurgicale. Que ce soit pour assurer le confort du patient ou la mise à niveau par rapport au médecin intervenant, la table peut être placée dans une multitude de positions.

Quelles sont les caractéristiques de la table d’opération ?

La table d'opération est constituée d’un plateau principal, sur lequel le patient est assis ou allongé et qui peut être divisé en plusieurs sections, ainsi que d’un socle central permettant de régler la hauteur et l’inclinaison du plateau. Cet équipement doit respecter un ensemble de normes précises surtout concernant les options intégrées. Elle peut être équipée de « bras » pour écarter les jambes du patient. Ce sont surtout les tables d’accouchement ou celles utilisées pour des interventions gynécologiques qui sont dotées de ces éléments. Leur écartement, l’inclinaison et la mise à hauteur de la table sont réglés, soit avec une pédale soit avec une télécommande. En tant que mobilier d'hôpitaux, la table chirurgicale peut être compatible avec différents accessoires tels que les porte-jambes, le cadre de traction ou la tige porte-sérum.

Quels sont les différents types de table d’opération ?

Il existe deux catégories principales : la table d’opération électrique et la table d’opération hydraulique.

La table d’opération électrique

Elle est équipée d’un moteur électrique. Les réglages de mouvement se font grâce à un actionneur électrique commandé par télécommande. La partie renfermant le système de manœuvre, servant également à supporter la plateforme, peut être stationnaire ou mobile avec des roues

La table d’opération hydraulique

Pour pouvoir effectuer les mouvements, cette table d'opération mécanique utilise une source d’énergie hydraulique. Les réglages sont donc actionnés par pédales. Tout comme le modèle électrique, elle peut être munie de 4 roues ou fixe.

Certains modèles combinent une mode d’action électrique et hydraulique. Par exemple, l’inclinaison est contrôlée par un système hydraulique et le réglage en hauteur par un système électrique.