hellopro.fr

Torchage de gaz

FRANCE BIOGAZ ENVIRONNEMENT
Exemples de demandes de devis
TORCHAGE DE GAZ : Le biogaz est produit par la fermentation anaérobie dans les 9 décanteurs anaérobies (l 55, l 35, h de 6 à 4 m de l'amont vers l'aval du décanteur) d'une station d'épuration des eaux usées urbaines et son débit et sa qualité peuvent varier selon les concentrations et débits des eaux, la température,. . . ? Débit maximal de biogaz pour les trois décanteurs : 500 nm3/h ? Pci du biogaz, valeur comprise entre 6 et 7 kwh/nm3 la collecte du biogaz devra être réalisée sans nuisance et en toute sécurité pour le personnel et l'environnement du site. Les principaux composants du biogaz peuvent varier selon les ordres de grandeur repris ci-dessous : méthane (ch4) : 60 à 80% gaz carbonique (co2) : 10 à 30% oxygène (o2): 0 à 3% sulfure d? Hydrogène (h2s) : 0 à 2% vapeur d? Eau : 1 à 20% azote (n2) : 0 à 15% des gaz en traces peuvent être également présents : nh3 (ammoniac), monoxyde carbone (co), acides gras volatils. Il est fixé en première phase la récupération du biogaz de 3 décateurs et son torchage (débit cité haut pour les 3) et en dérnière phase pour le biogaz de l'ensemble des 9. Je cherche un devis pour une torchère modulable pour bruler à court terme le débit généré par 3 décanteurs et à terme par 9 merci de votre collaboration. Pantin
Bonjour, merci de me transmettre un devis (location, location/vente et vente directe, selon vos habitudes) pour une torchère destinée à l'élimination de biogaz d'une unité d'enfouissement. Cela pour un modele de 30 à 200 nm3/h ou similaire, combustion superieure a 900 °c . . . Merci de me faire passer un dossier précis du modéle que vous me proposerait (différents matériels, débit min et max a faible teneur de ch4 (20% par ex) et max (70%)), la correspondances au normes de rejet atteinte aprés combustion (sur sox . . . ) etc cordialement. Colmar
Bonjour, nous sommes un bureau d'étude luxembourgeois, et nous travaillons sur un projet de station de biométhanisation. Nous ne disposons pas encore d'information sur le torchage du gaz; quelle serait votre solution pour une installation d'un débit d'environ 300nm³/h de biogaz brut, pouvant être élargie dans le futur jusqu'à plus de 600nm³/h? La torchère serait-elle à même de brûler tout le biogaz en cas de défaillance du système de traitement du gaz? Merci pour votre réponse,. Melun
Nous sommes un bureau d'étude, et nous travaillons sur un projet de méthanisation à la ferme. Ne disposant pas d'informations sur le torchage de biogaz, nous nous tournons vers vous pour nous proposer une solution adaptée à une installation d'un débit de biogaz brut allant de quelques dizaines de m3/h à 150m3/h. La torchère servirait à brûler le biogaz produit en cas de défaillance du système de traitement ou de surpression dans le stockage de biogaz. Chartres

À quoi sert le torchage de gaz ?

Le torchage de gaz, ou flaring en anglais, est une pratique consistant à brûler des gaz excédentaires ou que l’on ne peut exploiter faute d’infrastructures adéquates. On retrouve les torchères au sein de diverses industries dont :
  • L’industrie pétrolière : ces dispositifs permettent de brûler des excédents de gaz issus des puits de forage. En effet, ces gaz ne sont pas exploités faute d’infrastructures. Néanmoins, ils ont un potentiel de réchauffement plus important que le CO2. Les torchères sont également utilisées au sein des raffineries de pétroles pour éviter que des polluants ne soient libérés dans la nature.
  • Les centres d’enfouissement : ces dispositifs permettent de réguler la production de biogaz en brûlant les excédant de méthane. Les torchères biogaz permettent ainsi de brûler toute la production de biogaz lorsque les machines de cogénération biogaz sont en maintenance.

Quels sont les différents dispositifs de torchage de gaz ?

La torche à flamme libre

Les torchères à flamme libre produisent une flamme au sommet d’un tube vertical. La flamme se situe en hauteur afin de limiter la radiation thermique vers le sol. Il s’agit d’un dispositif de torchage des gaz peu onéreux mais qui doit être installé loin des zones habitées.

La torche confinée

Ces torchères disposent d’un bouclier qui va masquer partiellement la flamme. La combustion des gaz s’effectue en hauteur afin de limiter la radiation thermique.

La torche fermée

La combustion des gaz s’effectue au sein d’une cheminée en acier inoxydable. Cela permet de masquer entièrement la flamme tout en limitant le bruit généré par la combustion des gaz. Il n’est pas nécessaire d’installer ces torchères en hauteur puisque la cheminée absorbe les radiations thermiques.

La torche mobile

Une torchère mobile est employée lorsque l’utilisation d’une torchère permanente n’est pas justifiée. Elle est notamment employée par les équipes de maintenance pour vider des tuyauteries.

Quel est le prix d’un dispositif de torchage de gaz ?

On peut contacter des fournisseurs tels qu’Horus Environnement ou France Biogaz Environnement pour acheter un appareil de torchage de gaz. Le prix de ces dispositifs dépend de la technologie employée ainsi que du volume de gaz à brûler. En général, il faut compter entre 1000€ et 10000€ pour financer l’achat d’une torchère.

Estimation de prix
  • Entre 1000€ et 10000€

Besoin d'aide ?
X
menu d'aide