hellopro.fr

Tours conventionnel


CMOF
Prix sur demande
  Réponse sous 24h

À quoi sert un tour conventionnel ?

Un tour conventionnel sert à :
  • Façonner des trous, des filetages, des pièces circulaires, cylindriques ou coniques ;
  • Réaliser des opérations de tournage mécanique ;
  • Travailler des pièces en métal par enlèvement de copeaux ;
  • Assurer la fabrication d’outils et de gabarits.
À noter que le prix des tours conventionnels va de 629 à plus de 3 500 euros.

Estimation de prix
Entre 629 et plus de 3 500 euros
Les tours conventionnels constituent des dispositifs de tournage mécaniques. Dans ce cas, la pièce usinée tourne tandis que l'outil de travail est maintenu fixe.
Le plus souvent, ces tours à métaux ou à bois comprennent :
  • Un porte-outil où est placé l'outil coupant ;
  • Une contre-pointe pour réaliser les opérations de pointage, perçage, alésage ;
  • Un mandrin à 3 ou 4 mors pour placer et fixer la pièce à usiner ;
  • Une broche d'alésage à arbres montés sur des roulements, pour assurer la fixation du mandrin ;
  • Un chariot avec 2 à 3 axes, dotés de volants gradués pour permettre les déplacements de l'outil ;
  • Un moteur de 230 V pour mettre en rotation la broche ;
  • Une boite de vitesse mécanique ou électronique pour ajuster la fréquence ou la vitesse d’utilisation ;
  • Un banc ou une glissière servant de support pour l’ensemble de la machine.
Les tours conventionnels se fabriquent généralement en fonte ou acier. Ils se caractérisent en outre par un afficheur digital et un clavier ou levier de commande.
Enfin, ils peuvent être dotés en option de lampe de travail LED, de lunette, de carter de protection et de bac pour récupérer les copeaux.

Comment choisir un tour conventionnel ?

Le choix des tours conventionnels se fait en fonction des paramètres suivants :
  • La puissance du moteur (600 W à 12 KW) ;
  • L’entre-pointe (300 à 4 000 mm) ;
  • La hauteur des pointes (280 à 380 mm) ;
  • Le diamètre d'usinage (200 à 800 mm) ;
  • Les diamètres maximaux au-dessus du banc (720 mm) et du chariot (430 mm) ;
  • La précision de travail ;
  • La longueur et le diamètre de la pièce à tourner ;
  • La vitesse de rotation (jusqu'à 2 000 tours par minute) ;
  • L’encombrement ;
  • Le niveau de bruit généré ;
  • Le niveau de production (petite ou grande échelle).
Besoin d'aide ?
X
menu d'aide