Bacs de rétention

Ici découvrez 565 produits, 80 fournisseurs

Le top 5 produits de la semaine

Bacs de rétention souples
Prix sur demande
Fournisseur certifié
Option : autoportant, pliable
Forme : rectangulaire, carrée, ronde
Matière : PVC, polyester
Obtenir un tarif Envoyer un message
Bac de rétention plastique souple pliable 937 litres
Prix sur demande
Fournisseur certifié
Forme : rectangulaire, carrée
Matière : PVC, polyester
Option : pliable
Obtenir un tarif Envoyer un message
Le transport, le stockage et la manipulation de produits dangereux exposent l’opérateur, ses riverains et l’environnement en général à divers risques sanitaires. La gravité ou non de ces derniers dépend du type de produit traité, tel que des matières polluantes, cancérigènes, corrosives, irritantes, asphyxiantes, inflammables ou bien explosives. Il devient donc indispensable de mettre en place une logistique adaptée de manière à rendre chacune de ces opérations sécurisée. À ce titre, les bacs de rétention permettent à la fois d’assurer la sécurité des personnes, de respecter les réglementations environnementales en vigueur et de préserver l’intégrité de l’espace de travail.
   
Par définition, un bac de rétention est un équipement conçu pour supporter des réservoirs, des cuves ou des fûts, contenants des produits dangereux ou polluants. Son rôle consiste notamment :
  • À absorber les fuites et déversements accidentels de ces produits sur le sol
  • À rendre le stockage de ces produits conformes, tant en intérieur qu’en extérieur
  • À protéger l’opérateur au moment de l’absorption, de la manipulation, du stockage ou du transport des produits
Un bac de rétention peut donc se mettre en œuvre dans divers secteurs d’activités, comme :
  • L’industrie pharmaceutique
  • L’industrie pétrolière
  • L’industrie chimique
  • L’industrie alimentaire (laiterie, huilerie…)
  • L’agriculture 
  • La cosmétique
  • Le travail des métaux
  • La distribution
  • La logistique
Que dit la loi sur les bacs de rétention ?
L’utilisation d’un bac de rétention est notamment régie par :
  • Le décret n°2007 – 397 du 22 mars 2007, abrogeant le décret 77 – 254 du 08 mars 1977, relatif à l’application réglementaire du Code de l’environnement et de la Loi sur l’eau
  • Le décret 96 – 1010 du 19 novembre 1996 portant sur les appareils et systèmes de protection conçus pour les usages en atmosphère explosive
  • L’arrêté du 04 mars 2018 portant sur les installations classées pour la protection de l’environnement soumises à autorisation
  • L’arrêté du 01 juillet 2004 relatif aux règles techniques et sécuritaires applicables au stockage de produits pétroliers
  • L’arrêté du 02 février 1998 portant sur les prélèvements et la consommation d’eaux ainsi que sur les émissions de toute nature des installations classées pour la protection de l’environnement soumises à autorisation
  • L’arrêté du 19 juillet 2011 portant sur la conception, la construction et la mise en œuvre des installations destinées à limiter les risques de pollution accidentelle de l’environnement.
  • L’arrêté du 27 avril 2017 portant sur les exploitations de carrières et les installations de premier traitement des matériaux de carrières
Selon l’arrêté du 02 février 1998, il existe trois règles fondamentales de rétention et de stockage de produits à risque :
  1. La capacité du bac de rétention doit correspondre à celle du plus grand contenant supporté ou à la moitié de la somme de celle de tous les contenants disposés sur le dispositif.
  2. La règle sur la compatibilité des produits s’applique notamment quand le bac de rétention sert à supporter différents types de produits dangereux.
  3. Une déclaration, voire une autorisation de la part de la préfecture, est exigée quand la capacité totale des contenants dépasse les 250 litres.
De quoi se composent les différents modèles de bacs de rétention existants ? Les bacs de rétention métalliques
D’une grande robustesse, un bac de rétention métallique convient le plus aux produits inflammables ou corrosifs, tels que les hydrocarbures, les huiles ou les solvants.  
Les bacs de rétention en béton
Un bac de rétention en béton résiste à la fois au feu, aux UV et à la corrosion, ce qui leur permet de s’adapter notamment à des applications dans le domaine de l’électrotechnique ou de l’électronique de puissance, pour éviter, par exemple, le répandage des diélectriques liquides, des produits spécialisés dans le secteur. 
Les bacs de rétention pour fût
Un bac de rétention pour fût vient surtout avec une capacité de stockage de plus de 100 litres. Comme son nom l’indique, ce type d’installation se constitue soit de métaux, soit de plastique et supporte plus particulièrement des fûts. 
Les bacs de rétention en plastique rigide
Un bac de rétention en plastique rigide reste la déclinaison la plus populaire sur le marché. Faciles à mettre en œuvre, ces supports peuvent accueillir aussi bien des bidons que des fûts, voire des cuves
Les bacs de rétention en plastique souple
C’est le bac de rétention mobile par excellence. Un bac de rétention en plastique souple est en effet léger, pliable et donc amovible. Il en existe également plusieurs versions avec une capacité variant entre 100 et plus de 7 000 litres.
   
Plusieurs accessoires pour bacs de rétentions sont également disponibles en fonction du modèle choisi. Ce sont, par exemple, les plaques d’insonorisation, la rampe de chargement ou les supports de différentes configurations.