hellopro.fr

Essais sur matériaux de construction

Ici découvrez 1 produit,, 1 fournisseur

Recherches favorites

Les derniers conseils de nos experts

Le top 5 produits de la semaine

Les essais sur matériaux de construction constituent un processus incontournable dans le domaine des travaux publics. Ils assurent la conformité de la qualité de chaque construction aux différentes normes appliquées dans l’univers du bâtiment — travaux publics. Le concept est apparu vers la fin du XVIIe siècle, avec la réalisation des différentes études sur les comportements mécaniques du sol. Depuis la révolution industrielle, le processus a également contribué à l’amélioration par exemple du ciment, de l’acier ou même du vinyle.  
Les essais sur matériaux de construction, un domaine complexe
Les essais sur matériaux de construction concernent principalement les propriétés mécaniques et physiques des éléments. Ils sont le plus souvent réalisés par des bureaux et laboratoires professionnels, équipés de différents outils. Tels qu’un analyseur d’humidité, un agitateur pour essai bille anneau, un calcimètre de Bernard ou bien un cône d’absorption.
Portés sur du ciment, les essais prennent par exemple en compte la granulométrie, la perte au feu, la finesse Blaine ou bien les résidus insolubles. Mais sur une chaussée, les essais s’intéressent plus particulièrement au frottement réciproque et aux résistances combinées aux chocs.
Les différentes possibilités d’essais sur matériaux de construction Les essais sur granulat
Les essais sur granulat sont souvent réservés au béton hydraulique, aux chaussées et aux sols. Ils permettent de déterminer la teneur en eau, la granularité, la sédimentométrie ou le coefficient de fragmentabilité de la matière.
Le diviseur à couloir fixe, le tamisage humide ou la machine d’essai Los Angeles constituent les outils adaptés pour un tel projet.  
La caractérisation des ciments
La caractérisation des ciments exige souvent des matériels techniques. Tels qu’une spectroscopie photoélectronique à rayonnement X ou un granulomètre à rayon laser focalisé au micron. 
Son application peut exiger ainsi un déformomètre, un entonnoir de densité, un prisomètre automatique ou un aéromètre à mortier manuel.
Le contrôle des enrobés
Le contrôle des enrobés, aussi appelé essais sur enrobés bitumineux, est utilisé pour déterminer la performance de la structure. Les tests touchent surtout l’orniérage, la traction indirecte, le retrait thermique ou bien le compactage giratoire.
Les outils les plus utilisés restent l’enceinte à température contrôlée, l’essai vialit, le Neba ou le compacteur giratoire.
Les essais sur béton
Les essais sur béton peuvent être des essais à l’état frais, des essais mécaniques ou encore des essais chimiques. Ils permettent notamment de connaître la résistance au gel, à la compression ou la flexion de la structure.
Le processus requiert parfois un perméabilimètre à gaz, un humidimètre de poche pour béton ou bien un aéromètre à béton
Les essais sur bitumes
Les essais sur bitumes consistent à mener différents tests pour évaluer la rigidité d’un liant, la résistance à basse température ou bien la force-ductilité de la structure.
Pour ce type d’essais, les laboratoires utilisent par exemple un viscosimètre à écoulement ou un appareil de mesure de l’indice de rupture des émulsions cationiques.
Le suivi des terrassements
Le suivi des terrassements contrôle plus particulièrement le coefficient de fragmentabilité, le coefficient de dégradabilité ou bien la teneur en eau du socle.
Les matériels utiles pour ce type d’intervention sont le compacteur automatique, les machines d’essai de cisaillement ou encore l’infiltromètre double anneau.