Viscosimètre à chute de bille

La mesure de viscosité avec un viscosimètre à chute de bille consiste en l’étude du déplacement d’une bille, généralement de forme sphérique, dans le liquide à étudier. Ce procédé permet d’obtenir des résultats aussi précis qu’avec un viscosimètre capillaire.

Le viscosimètre à chute de bille est utilisé pour déterminer la viscosité de différents produits fluides, dont les cosmétiques, les détergents et les peintures.

Qu’est-ce qu’un viscosimètre à chute de bille ?

Le viscosimètre à chute de bille est un type de viscosimètre, formé par :

  • Un tube intérieur : Cet équipement contient le liquide visqueux à étudier. En général, il est fait de matières transparentes, comme le verre.
  • Une bille : Elle sera lâchée en haut du tube, rempli du liquide visqueux, pour réaliser l’étude de viscosité.
  • Une cuve extérieure : Elle sert à la régulation de la température à l’intérieur du viscosimètre. En sachant que la viscosité d’un fluide décroît rapidement en fonction de la température ambiante.

Le principe de fonctionnement de cet instrument de mesure consiste à chronométrer le temps de chute d’une bille, à travers le fluide contenu dans le tube intérieur. Trois mesures sont alors effectuées, pour retenir une durée moyenne de chute. Le temps retenu est ensuite converti en indice de viscosité.

Quels sont les différents types de viscosimètres à chute de bille ?

Le viscosimètre à tube vertical

Il représente le modèle classique de viscosimètre à chute de bille. Comme son nom l’indique, il est équipé d’un tube intérieur vertical. Une fois abandonnée dans le produit, la bille se déplace donc verticalement. Le viscosimètre à tube vertical est très facile à utiliser.

Le viscosimètre à tube incliné

Il prend la forme d’un viscosimètre à chute de bille classique, avec un tube incliné. Il est parfois appelé viscosimètre à bille roulante. Le principe de fonctionnement de cet instrument est plus complexe, que celui du modèle précédent. Cependant, les résultats sont beaucoup plus fidèles.