Bancs publics en bois

Les bancs publics en bois sont généralement conçus avec des espèces d’arbres destinées à l’usage extérieur. Les clients optent pour le bois pour la solidité du matériau allié à son aspect naturel toujours apprécié des utilisateurs.
AFFINEZ VOTRE SELECTION
Matériau de l'assise
Matériau de l'ossature
Couleur
Dossier
Assise
Style
Forme
Longueur (cm)
Hauteur (cm)
Hauteur de l'assise (cm)
Profondeur (cm)
Poids (kg)
  • Vos filtres :
  • Boisx

Quelle utilisation pour les bancs publics en bois?

Les bancs publics en bois s’intègrent facilement à leur environnement de par l’aspect naturel du matériau. Ce type de mobilier urbain se trouve dans les jardins publics, en bord de trottoirs... Ils peuvent également être installés dans des milieux culturels, à proximité d’une bibliothèque municipale ou de bureaux administratifs. Ces bancs publics en bois offrent un lieu de repos aux usagers en apportant une touche d’esthétisme à l’espace.

Divers styles au choix

Les bancs publics en bois peuvent être classiques ou modernes. Dans leurs versions classiques, les bancs publics en bois sont parfois conçus avec d’autres matériaux comme le fer forgé ou la fonte. Le bois constitue dans ce cas les dossiers et les assises.
Les bancs publics en bois au style contemporain intègrent d’autres matériaux comme le béton, la pierre reconstituée, l’aluminium ou l’acier inoxydable. Majoritairement, ces matériaux sont utilisés dans la fabrication de la structure tandis que le bois est privilégié encore une fois pour le dossier et l’assise. Ces types de bancs en bois se présentent parfois dans des formes différentes, autres que le style allongé avec ou sans dossier et accoudoir.

Les essences exotiques

Les essences exotiques conviennent normalement dans la conception des bancs publics en bois. Ce sont des bois venant d’Asie, d’Afrique, de certains pays de l’Amérique du Sud... Ils sont réputés pour leur grande résistance et surtout pour la variété de couleurs naturelles qu’ils proposent.
Les essences les plus utilisées pour les bancs publics en bois sont :
  • Le teck : un bois de classe 4, qui est traditionnellement utilisé dans la construction navale pour la fabrication des ponts de bateaux en raison de leur résistance à l’humidité, aux insectes et aux rayons UV.
  • L’Itauba : un bois exotique doté d’une grande résistance aux intempéries, aux insectes et aux champignons. C’est la raison pour laquelle ce bois de classe 5 est utilisé en milieu marin. Huileux, faisant ressortir une teinte allant du brun jaune au brun foncé, c’est un bois très décoratif.
  • Le camaru, une autre essence originaire d’Amérique latine, convient également à un usage extérieur et donc à la fabrication des bancs publics en bois. L’absence de nœuds constitue un avantage en termes de robustesse et d’esthétique. Ce bois est moins cher que le teck.
  • L’Eucalyptus : une alternative moins coûteuse aux autres essences exotiques tout en offrant les mêmes avantages en termes de résistance. L’Eucalyptus Robusta Smith est de loin la variété la plus résistante. Naturellement imputrescible, cette essence peut nécessiter un traitement contre les insectes xylophages.

Les bois européens

Si les bois exotiques sont appréciés aussi bien pour leur rendu esthétique que pour leur résistance, leur prix et leur impact carbone (en raison du transport) peuvent constituer un frein à leur utilisation. Les bois suivants produits en Europe sont donc une alternative :
  • L’Acacia, une essence imputrescible qui résiste aux intempéries et aux insectes. Ce bois dur de classe 4 présente l’avantage de coûter entre 20% et 40% moins cher par rapport aux essences exotiques.
  • Le pin qui doit être imprégné en autoclave pour résister aussi bien aux insectes xylophages qu’aux intempéries. A noter que le pin traité est catégorisé en classe 4 malgré sa légèreté. Ainsi, il peut être utilisé pour la fabrication d’un banc public en contact permanent avec le sol et exposé aux aléas climatiques.
  • Le mélèze : le bois le plus dur produit en Europe. Il est caractérisé par son grain fin et sa couleur brun rosâtre. Couramment utilisé pour la fabrication de bardage et de terrasse en bois, il peut aussi être utilisé pour fabriquer des lattes pour les bancs publics. Dans ce cas, ce bois de classe 3 ne nécessite aucun traitement. En revanche, une imprégnation en autoclave est nécessaire s’il doit être en contact avec le sol.