hellopro.fr

Caméra thermique pour bâtiment

Comme son nom le laisse entendre, une caméra thermique bâtiment sert à réaliser l'analyse thermographique d'un bâtiment. Celle-ci permet de détecter préalablement des systèmes défaillants dans le logement, afin de pouvoir entreprendre à temps, les mesures nécessaires.
AFFINEZ VOTRE SELECTION
Mobilité
Modèle
Mouvement
Spectre
Utilisation
  • Vos filtres :
  • Diagnostic d'isolation du bâtimentx

À quoi sert une caméra thermique batiment ?

La caméra thermique bâtiment s'utilise pour effectuer un diagnostic précis de l'état d'une bâtisse cible. Elle localise facilement les défauts d'isolation d'une maison, et permet donc de visualiser tous les points de déperditions de chaleur du logement.

Les imageurs thermiques repèrent également les fuites d'air, les infiltrations d'eau et les zones de moisissures dans les murs du bâtiment. Ils permettent d'identifier d'éventuels soucis au niveau du réseau électrique. En sachant qu'un seul câble défectueux pourrait suffire à provoquer la détérioration de toutes les installations électriques, notamment les équipements électroménagers.

Les systèmes d'imagerie thermique peuvent aussi aider à détecter des problèmes beaucoup plus graves, comme des ponts thermiques ou des ruptures de canalisation d'eau chaude et de chauffage.

Combien coûte une caméra thermique batiment ?

Comptez entre 1 000 et 20 000 euros en moyenne pour acquérir une caméra thermique bâtiment. Il est également possible de la louer de 90 à 250 euros par jour en fonction du modèle, selon la résolution de l'image sur l'écran de contrôle et la plage de température de mesure. Sinon, vous pouvez faire appel à un professionnel en la matière. Le coût de l'intervention va alors dépendre de la prestation :
  • 300 euros en moyenne pour une thermographie extérieure avec rapport commenté
  • 600 euros en moyenne pour une analyse intérieure et extérieure, avec rapport commenté et conseils d'amélioration
  • Près de 100 euros par appartement pour une étude collective
  • Entre 600 et 700 euros par logement pour le contrôle d'une habitation à loyer modéré de plus de 300 appartements