Charrue agricole

Un parc de matériels agricoles inclut forcément des équipements aratoires, tels qu’une herse agricole, un décompacteur ou bien une charrue agricole. Cette dernière sert notamment à retourner le sol à une profondeur de près de 200 millimètres de la surface. Ce qui garantit la fertilisation du terrain. 
Exemples de demandes de devis
CHARRUE AGRICOLE : Recherche 26 charrues portee a 4 disques attelage 3 points rasette reglable disques 660mm, idem a 5 disques quantite 10, 26 charrues a disques attelage 3 points reglage automatique de l angle d ouverture des batteries disques 510-20 nombre de disques 16 a 20. 20 remorques basculantes 4-5 tonnes. 18 epandeur d engrais potte 2 planteuse de pomme de terre. 10 semoir pneumatique 6 rangs avec dispositif de fertilisation 10 semoir a grain, paddy ou ble,pour tracteur de 50cv et plus, portes ou traites enfouissements des graines 7 a 15 cm, 5 recolteuses de pommes de terre 4 rangs 9 citernes de 5000 litres pour le transport de carburant tractees par tracteurs 15 % de pieces de rechanges. Amiens
Une charrue agricole constitue l’équipement de prédilection pour réaliser les travaux de labour d’un terrain. Ce matériel se décline sous différents modèles, dépendamment du type de terrain à travailler. Comptez entre 2 500 et plus de 25 000 euros le prix d’une charrue agricole standard. 
Estimation de prix
  • Entre 2 500 et plus de 25 000 euros

Une charrue agricole c’est quoi ?

Présentation

charrue agricole
Une charrue agricole s’utilise pour labourer le sol. Le labour d’une exploitation agricole consiste à travailler la terre en profondeur de manière à découper, puis à retourner une bande de parcelle que l’on nomme également sillon. L’intérêt d’une charrue agricole repose donc sur plusieurs points, comme :
  • L’amélioration de la structure du sol, du moins au niveau de la partie labourée. Elle fragmente en effet le sol tassé durant la précédente saison et en accentue la porosité.
  • L’amélioration de la circulation de l’eau dans le sol. Cependant, grâce à un hersage optimisé, la couche travaillée accroît non seulement l’infiltration de l’eau, mais aussi la rétention de celle-ci.
  • L’enfouissement des matières organiques sous la surface. Cela permet notamment d’accélérer la transformation de ces dernières en minéraux déterminants à la fertilisation de l’exploitation.
  • L’enfouissement des matières minérales restantes de la précédente culture, permettant par la même occasion de diluer les produits phytosanitaires en surface sous une masse importante de terre.
  • L’élimination des adventices, repousses et graines pouvant concurrencer les semences à venir.

Composition

Voici les différents éléments qui composent une charrue à versoir :
  • Un système d’attelage structuré par une tête de troisième point et un attelage inférieur
  • Un contrepoids
  • Une rasette
  • Un coutre
  • Un étançon
  • Un soc
  • Un versoir gauche
  • Un talon
  • Un sep
  • Un contre-sep
  • Une rallonge
  • Une poutre ou age (de la charrue)
  • Une roue de contrôle de profondeur
Le corps de la charrue regroupe notamment le versoir, le soc et une pointe. Dans le cas d’un modèle ancien, des mancherons peuvent aussi s’intégrer à la structure pour permettre à l’opérateur de manœuvrer le matériel.

Fonctionnement

Aussi nommée poutre ou timon de charrue, l’age constitue la pièce maîtresse de ce matériel. Il s’agit notamment de la longue barre métallique qui forme le squelette de l’équipement. Sur lui se regroupent en effet toutes les pièces d’usures de la charrue, c’est-à-dire la rallonge, le versoir, le talon, le soc et le contre-sep. Parmi ses rôles figure donc la liaison de tous ces éléments à l’attelage trois-points de l’engin tracteur.
   
Durant les travaux, la charrue propose une profondeur de travail comprise entre 10 et 30 centimètres. Cela dépend notamment de la taille de ses pièces de découpe et de la puissance du tracteur adapté.

Principales caractéristiques

  • Section de la poutre : 150 x 100 x 8 millimètres
  • Nombre de corps : 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 ou 10
  • Poids à vide : 500 à 3 500 kilogrammes
  • Diamètre de la fusée de tête : 125 millimètres
  • Hauteur de dégagement : 405 à 540 millimètres
  • Dégagement sous bâti : 750 ou 800 millimètres
  • Dégagement entre pointes : 800 à 1 000 millimètres
  • Largeur de travail par corps : 12 à 20 pouces
  • Puissance maximale admissible du tracteur : jusqu’à 255 Ch
  • Système de sécurité anti-pierres : Boulon de sécurité ou hydraulique
  • Réglage de la largeur de travail : Mécanique

Quels sont les différents modèles de charrues agricoles existants ?

Les charrues pour motoculteur

Les charrues pour motoculteur
Une charrue pour motoculteur s’utilise notamment dans le domaine du jardinage. Ces matériels s’équipent en effet d’un seul corps d’attaque, d’où le nom charrue simple. En fonction de la pièce travaillante, on parle souvent de charrue japonaise ou de charrue réversible

Les charrues pour microtracteur

Les charrues pour microtracteur
Une charrue pour microtracteur fonctionne en général avec un corps d’une largeur de travail de 8 à 10 pouces. Elles sont donc compatibles avec la plupart des engins d’une puissance variant entre 25 et 60 Chevaux-vapeur. 

Les charrues à versoirs

Les charrues à versoirs
Ce sont les modèles les plus performants et populaires existants. Elles se montrent efficaces pour faire des labours en profondeur, en fonction des besoins de la culture à semer. 

Les charrues à disques

Les charrues à disques
Les charrues à disques découpent le sol à labourer avec des calottes sphériques de 500 à 1 000 millimètres de diamètre. On les utilise notamment pour réaliser un labour en planches, bien que certaines déclinaisons s’adaptent également aux labours à plat.