hellopro.fr

Caméra thermographique

À l'image des autres types de caméras thermiques, la caméra thermographique sert à détecter, enregistrer et visualiser les rayonnements infrarouges provenant de différents corps.
AFFINEZ VOTRE SELECTION
Mobilité
Modèle
Mouvement
Spectre
Utilisation

Comment fonctionne une caméra thermographique ?

La caméra thermographique permet de convertir l'énergie thermique émise par les cibles, en une représentation visible, appelée image thermique ou thermogramme. Celle-ci illustre les différences de températures entre les éléments visés, sous la forme d'une échelle de couleur allant du bleu pour les températures basses, au rouge pour les plus élevées.

Le principe de fonctionnement de la caméra thermographique est basé sur différents modules, notamment :
  • Le système optique de la caméra, représenté par l'objectif photographique, qui permet de filmer ou de photographier la scène à étudier.
  • Le capteur infrarouge, à l'origine de la détection des signaux émis.
  • Les modules de traitement de signaux, servant à convertir les rayonnements en signaux électroniques, pour produire l'image thermique.
  • Le système d'affichage, se présentant sous la forme d'un écran numérique sur lequel le thermogramme est affiché.

À quoi sert une caméra thermographique ?

Contrairement à la caméra thermique classique, la caméra thermographique est utilisée pour des études spécifiques, comme la mesure, l'analyse et le contrôle de la température. Elle peut servir à un usage aussi bien particulier que professionnel. Mais à la différence de la caméra infrarouge, elle n'est pas adaptée à des utilisations dans le domaine de la surveillance.

Ce matériel peut ainsi s'utiliser dans le bâtiment, pour vérifier efficacement l'isolation d'un bien, en détectant les déperditions de chaleur, dues à des ouvertures mal isolées. Il permet également de repérer rapidement les ponts thermiques d'un édifice. Dans l'industrie, il permet de prévenir d'éventuels cas de surchauffe électrique, pouvant endommager les machines.

Cet instrument d'imagerie thermique accompagne parfois les secouristes dans la recherche de victimes jetées à la mer à l'issue d'un naufrage, enfouies sous les débris d'un bâtiment incendié, ou éjectées de la voiture au cours d'un accident routier. Il aide aussi les marins à mieux s'orienter dans l'obscurité de la nuit.

Quels sont les différents types de caméras thermographiques ?

Deux principaux types de caméras thermographiques sont à distinguer :

La caméra refroidie

La caméra refroidie est équipée d'un capteur infrarouge à système cryogénique. Le procédé de cryogénie sert à refroidir le détecteur, permettant de réaliser des analyses sûres, précises et fiables. Cette technologie permet également d'éviter que le détecteur soit ébloui par sa propre émission infrarouge.

Ce type de caméra thermique offre une excellente qualité d'image. Il est extrêmement sensible aux différences de température. Ce matériel dispose aussi d'une grande portée. Cependant, la caméra thermique à capteur refroidi est beaucoup plus encombrante, que les modèles non refroidis. Elle est d'autant plus onéreuse. Et les éléments de cryogénisation ont tendance à s'user très facilement à cause de l'émission d'hélium.

La caméra non refroidie

La caméra non refroidie implique un faible niveau d'encombrement. Elle est facilement maniable. L'utilisation d'une caméra thermique à capteur non refroidi est donc idéale pour des activités nécessitant des déplacements accrus. L'usage des caméras thermiques portables ou caméras thermiques smartphone convient aussi.

Ce matériel est aussi capable d'atteindre de grande portée. Il est nettement moins coûteux que la version refroidie. Sa durée de vie est plus longue, car il intègre peu de pièces à changer sur le long terme. Néanmoins, ce type de caméra d'imagerie thermique offre moins de précision et de performances, en matière de détection de variations thermiques.