Stations de peinture et de revêtement

Ici découvrez 48 produits, 17 fournisseurs
et épargnez-vous des heures de recherche
La station de peinture et de revêtement permet d’appliquer rapidement et sans effort des peintures murales, vernis, laques, lasures et autres produits de revêtements sur les murs et mobiliers. Performant et efficace, il offre un gain de temps considérable lors des travaux de rénovation et de décoration. Zoom sur les caractéristiques, les avantages et quelques astuces pour une utilisation optimale de cet équipement.

Type de pompe

Comparez les fournisseurs de Stations de peinture et de revêtement en 1 minute!

Vous recherchez une station de peinture et de revêtement :

Avec une motorisation :

48 produits trouvés
Exemples de demandes de devis
12

Quelles sont les spécificités de l'appareil ?

La station de peinture et de revêtement se présente sous forme d’un pistolet (ou lance) branché à un tuyau. Ce dernier permet de prendre le produit directement dans un pot ou une « tine » de grand volume.

La peinture ou le produit de revêtement peut être propulsé via un courant électrique, soit d’une manière « pneumatique », sous pression, grâce à l’air comprimé. Les stations à moteur électrique sont recommandées pour les travaux ponctuels de rénovation, comme l’application d’un antirouille sur une barrière. Ceux à moteur pneumatique conviennent plutôt pour les travaux de grande envergure, comme la peinture d’une façade.

Les pistolets ou lances de peinture sont dotés d’une turbine multiniveau dont le rôle est de propulser de l’air chaud en sortie de buse. Cet air est par la suite amené via un tuyau vers la lance qui permet alors de libérer le mélange d’air et de produit sous la forme d’un jet fin et uniforme.
Sur pieds
Sur roues

Basse ou haute pression ?

La pression du pistolet à peinture est un critère déterminant dans le choix d’une station de peinture. Deux types de pistolets à peinture existent sur le marché :

  • Les pistolets à haute pression ou Airless : ils se caractérisent par une pression variant de 2 à 4 bars. Ils sont généralement inadaptés pour l’intérieur, car la forte pression peut déposer un « brouillard » peinture tout autour de l’endroit à peindre, ce qui pourrait tâcher les meubles et l’environnement proche. Ces modèles proposent différentes puissances et pressions, ainsi que plusieurs buses. Certains modèles possèdent même une option permettant de plonger un flexible d’alimentation directement dans le pot.

  • Les pistolets à basse pression, spray station ou HVLP : ils disposent d’un débit suffisant pour effectuer des travaux précis et rapides en intérieur. Offrant des finitions soignées, ils sont particulièrement adaptés pour les supports difficiles à atteindre tels que les radiateurs. Avec leur option anti effet brouillard, ils garantissent une fluidité à la peinture propulsée. Ces modèles sont pourvus de buses de différents diamètres grâce auxquels l’intensité du jet est facile à réguler.

Quels sont les avantages d'une station de peinture et de revêtement ?

Qu’il soit utilisé par un bricoleur ou un peintre professionnel, cet équipement permet toujours de peindre plus rapidement, et cela de manière uniforme. Il concilie les fonctions d’un pinceau pour atteindre les régions retirées, et celles du rouleau pour couvrir de grandes étendues. De plus, tous les types de produits sont pulvérisables, allant de la peinture à l’huile à l’acrylique, en passant par les lasures, les vernis et les vinyliques.

Comment choisir le bon pistolet ?

A dos
Hormis la pression du pistolet à peinture, d’autres paramètres sont également à prendre en compte dans le choix d’une station de peinture dont :
  • Le débit : certains pistolets sont à débit réglable. Ces modèles permettent de s’adapter aux différents travaux à effectuer. Vernir un petit meuble nécessitera par exemple un débit plutôt faible tandis que repeindre un mur entier demandera un débit plutôt important. Il est à noter que plus le débit est fort et plus il y a des risques de coulures.
  • La longueur du tuyau : pour travailler confortablement et efficacement, ce critère est à prendre en considération. Le tuyau doit être suffisamment long pour pouvoir accéder aux endroits difficiles à atteindre.
  • La capacité du réservoir : plus ce dernier est grand, plus il permet de travailler longtemps sans devoir le recharger. Selon les modèles, le réservoir va d’un demi-litre pour les plus petits à plus de dix pour les plus imposants.
  • Buse fixe ou mobile ? Sur certains pistolets, la buse est mobile, ce qui permet de s’adapter au produit utilisé, mais aussi de pouvoir opter pour un jet vertical, horizontal ou circulaire selon les besoins. Des rallonges de buses existent également pour pouvoir accéder plus facilement aux plafonds et autres endroits retirés.
  • Le prix : plus la station de peinture et de revêtement est performante et plus le prix sera élevé. Connaître le prix de cet équipement revient à prendre en considération de nombreux aspects tels que la puissance du moteur, la marque de fabrication, ou encore la technologie utilisée. Les modèles destinés aux bricoleurs amateurs (basse pression) coûtent en général entre 200 et 2400 € tandis que ceux pour les peintres professionnels (haute pression) varient de 4000 à 10 000 €. Pour les bricoleurs occasionnels qui préfèrent éviter une trop grosse dépense, il est également possible de louer une station de peinture et de revêtement. Dans le cas de cette option, il faut prévoir une dépense journalière de 100 € environ.
Lance télescopique
Lance

Les précautions à prendre

Pour peindre de manière uniforme, le support devra être lisse, propre et sec. Pour éviter les éventuelles salissures, il est également essentiel de protéger tout ce qui ne doit pas être peint avec de l’adhésif de masquage, des bâches ou à la rigueur du papier journal. Pour ceux qui travaillent en intérieur, il faut veiller à ce que la pièce soit dépoussiérée et bien aérée. Par ailleurs, les éléments démontables tels que les volets, radiateurs et portes seront peints de préférence à l’horizontale. Enfin, pour éviter de se tacher les vêtements ou d’inhaler des produits toxiques, le bricoleur ou le peintre devra se couvrir la tête et porter des équipements de protection individuels tels que des lunettes de protection, un masque, une combinaison et des gants.

Quelques conseils pour bien entretenir sa station de peinture

Après usage, il est impératif de nettoyer la station de peinture, sans quoi il pourrait être endommagé. Pour cela, il faut commencer par verser de l’eau ou du solvant (+/— 250 ml) dans le godet, puis tirer dans un récipient jusqu’à l’obtention d’un jet transparent. Par ailleurs, la buse doit être démontée, essuyée avec un chiffon, puis à nouveau remontée. Ouvrir également le godet et bien essuyer à l’intérieur avant de le remonter. Ainsi, la station de peinture sera fin prête pour la prochaine utilisation. Si l’équipement est rangé durant une longue période, il est conseillé de démonter le pointeau, de bien l’essuyer dans sa totalité et de le remonter.
Manomètre