hellopro.fr

Fondoir à bitume

Comment fonctionne un fondoir à bitume ?

Le fondoir à bitume transforme le bitume solide, formé par un mélange d’hydrocarbure lourd et d’asphalte, en un liquide visqueux adhésif. Les bitumes solides étant plus simples à transporter que les bitumes liquides, les produits sont conditionnés dans un état solide dans des fûts et dans des sacs lors de leur transport avant d’être liquéfiés dans un fondoir pour l’utilisation.

La première étape du processus consiste à charger les fondoirs de bitumes solides, qui vont par la suite être chauffés. L’exposition des produits aux fortes températures est à la base de leur mutation en une matière liquide visqueuse. Elle permet aussi d’en optimiser les performances. Elle les rend souples et étanches.
Sur des chantiers routiers, le fondoir à bitume est configuré à une température moyenne de 200 °C pour le chauffage des matériaux. Les centrales pour fondoirs à bitume utilisent une température plus élevée (plus de 230 °C).

Les produits liquéfiés servent principalement à l’élaboration de routes ou de revêtements de trottoirs, parkings, stations de métro et autres surfaces nécessitant une résistance plus ou moins élevée aux hydrocarbures. Néanmoins, ils peuvent aussi s’utiliser en travaux d’étanchéité (peintures, vernis bitumineux...) ou en travaux hydrauliques (revêtements de canaux, barrages ou ponts).

En général, les fondoirs à bitume sont accompagnés d’un bac de rétention afin d’assurer la récupération de bitume en cas de fuite. Celui-ci doit être d’une capacité supérieure à celle du fondoir. L’objectif est d’éviter tout risque lié à un débordement.

Quels sont les différents types de fondoirs à bitume ?

Les fondoirs à bitume sont déclinés en plusieurs versions suivant la configuration. Il en existe différents modèles de différentes contenances (20 litres, 50 litres, 150 litres...) et capacités de productions (2 tonnes par heure, 4 tonnes par heure, 8 tonnes par heure...). Certains appareils fonctionnent au diesel tandis que d’autres utilisent du gaz.
Cependant, la distinction se fait principalement en fonction de la mobilité des fondoirs. Ainsi, on peut les distinguer en trois principaux types. Cela concerne notamment : 
  • Les fondoirs à bitume stationnaires : Comme leur nom l’indique, ils sont fixes, autrement dit inadaptés pour les déplacements. Leur transport nécessite le recours à un véhicule porteur indépendant.
Fondoir à bitume stationnaire
Fondoir à bitume tracté
  • Les fondoirs à bitume tractés : Ils sont fixés sur un châssis mobile porté par 2 à 4 roues. Le déplacement du fondoir s’effectue manuellement.
  • Les fondoirs à bitume semi-mobiles : Ils sont conçus et étudiés de sorte à pouvoir facilement se transporter sur une remorque ou un engin porteur.
Monté sur engin
Afin d’en aiguiser les performances, les fondoirs à bitumes sont parfois équipés de certains accessoires proposés en option, comme un thermomètre à cadran, un tuyau de décharge ou un couvercle.
Besoin d'aide ?
X
menu d'aide