Raboteuse d'enrobé

Une raboteuse enrobé, aussi appelée raboteuse routière, raboteuse de chaussée, fraiseuse de route ou fraiseuse à froid, est un engin de chantier exclusivement dédié aux travaux routiers. Elle est surtout utilisée lors des travaux de réfection de chaussées pour le fraisage ou rabotage de couches de revêtement et de bandes de raccordement. En sachant que le rabotage constitue souvent la première étape d'une opération de maintenance ou de renouvellement d'une chaussée.
AFFINEZ VOTRE SELECTION
Zones géographiques

À quoi sert une raboteuse d'enrobé ?

Indispensable pour les constructeurs de routes, une raboteuse de route sert à enlever rapidement et efficacement les couches d'enrobés sur les chaussées dans le cadre d'un entretien, d'une réparation ou d'une rénovation. L'intervention consiste à supprimer le revêtement usé ou détérioré de la chaussée à traiter pour laisser une surface striée directement destinée à une future utilisation ou bien à la réception d'une nouvelle couche d'enrobés. L'objectif est d'éviter une éventuelle surélévation du niveau de la chaussée.

Les professionnels des métiers de la construction routière ont pour le plus souvent recours à une raboteuse chaussée pour :
  • la suppression de couches contaminées
  • l'élimination de marquage sur la chaussée
  • la correction des irrégularités de la chaussée
  • la restauration de l'adhérence de la chaussée
Toutefois, l'usage d'une raboteuse enrobe peut aussi convenir pour bien d'autres types de travaux, comme la mise en œuvre ou la restauration des aires industrielles, des pistes d'aéroports, des tranchées de canalisations et de réseaux divers (fibres optiques...).
Fruit de près de 60 ans d'expérience, la raboteuse Wirtgen se distingue sur le marché grâce à de hautes performances aussi bien en matière de flexibilité que d'efficacité.

Comment fonctionne une raboteuse d'enrobé ?

Pour raboter une route, une chaussée ou une voirie, la raboteuse route désagrège la partie supérieure de la surface à travailler à une épaisseur déterminée par action d'un tambour rotatif muni de dents, de pics ou de couteaux. Les matériaux sont alors supprimés au passage de la raboteuse d'enrobé, laissant place à une surface dégarnie en attente de nouveaux enrobés.

L'évacuation des matériaux supprimés s'effectue par l'avant ou par l'arrière selon la machine. Ceux-ci sont récupérés et rassemblés dans des camions avant d'être traités par des sites spécialisés en vue d'une future réutilisation.

Le tambour de rabotage chaussée est généralement accompagné d'un dispositif d'arrosage d'eau servant à atténuer la formation de poussières à l'issue des travaux de fraisage. Si l'enrobé contient de l'amiante, l'exposition à la poussière peut constituer un danger pour les travailleurs sur le chantier. Le système d'arrosage sert également à refroidir le tambour rotatif afin de permettre une plus longue durée d'utilisation.

Quels sont les différents types de raboteuses d'enrobé ?

La fraiseuse engin de chantier est déclinée en deux principaux types selon le mode de traction. Cela concerne notamment :

Les raboteuses sur roues

Les petites fraiseuses montées sur roues sont essentiellement concernées. Celles-ci sont dotées d'un petit gabarit, et donc d'un rayon de braquage réduit. Ce qui en fait les machines idéales pour les opérations dans des zones de travail restreintes. Elles disposent d'une puissance suffisante pour assurer un rendement de fraisage plus ou moins élevé. Dans cette catégorie, la puissance du moteur varie généralement de 55 à 220 chevaux.

Les raboteuses sur chenilles

Il s'agit principalement de grandes fraiseuses de grandes puissances, assurant un rendement de fraisage très élevé. Ces dernières sont donc adaptées aux plus gros travaux de fraisage. Dans cette catégorie, la puissance du moteur varie généralement de 270 à 1 000 chevaux. Les versions les plus modernes sont équipées de nombreuses fonctions automatiques visant à alléger le travail de l'opérateur.