Raidisseur pour joint porte isotherme

Le raidisseur pour joint porte isotherme est une pièce destinée à diminuer la flexion et le jeu de la structure du joint. Pour une chambre froide, il est nécessaire de garder le joint étanche, afin de limiter les pertes de fraîcheur. Le raidisseur pour joint permet de fixer ce dernier sur une porte isotherme malgré les différences de température, et de garantir une certaine isolation.

À quoi sert le raidisseur pour joint porte isotherme ?

Le raidisseur pour joint de porte isotherme assure l’étanchéité d’un système de joint en y étant introduit, ou en tendant fermement sur ce dernier. Le joint est soumis à d’importantes variations de température qui influent sur sa constitution. Afin de limiter les pertes d’étanchéité de la porte isotherme, il est parfois nécessaire d’avoir recours au raidisseur plusieurs fois. Au contact du froid, le joint gonfle et peut occuper l’espace disponible qui assure l’étanchéité des raccords.

Quelles sont les caractéristiques d’un raidisseur pour joint porte isotherme ?

La porte isotherme inclut souvent la pose de joint en mousse, en PVC ou en métal. Les raidisseurs, souvent en forme de « C », de « U » ou de « L », s’installent sur les hauteurs de portes et fenêtres, où traverse le froid et les courants d’air. Un raidisseur possède les caractéristiques suivantes :
  • Un raidisseur mesure entre 15 mm de largeur et 20 mm de longueur, pour un diamètre de 4.5 mm.
  • Les extrémités peuvent être libres ou bloquées, et retiennent les joints .
  • La section du raidisseur est comprise entre 12 x 160 mm ; et 25 x 325 mm, toujours selon les centres et bords de façade.
Pour que le raidisseur soit efficient, il doit prendre en compte :
  • Les écarts de centrage
  • La valeur de calcul de la résistance du joint (de sa matière, caoutchouccuir, polymère etc…)
  • Le facteur d’amplitude de la matière du joint
  • La largeur nominale et minimale du joint après raidissement.