Revêtements, signalisations et voiries

Ici découvrez 1211 produits, 234 fournisseurs

Les derniers conseils de nos experts

Le top 5 produits de la semaine

Machine graco linelazer 200 hs
Prix sur demande
Type : chariot
Modèle : airless
Conducteur : accompagnant
Demander un devis Contacter le vendeur
Glissiere de securite - gamme hbb
Prix sur demande
Fournisseur certifié
Modèle : fixe
Matière : métal
Demander un devis Contacter le vendeur
Tous travaux relatifs aux revêtements, signalisations et voiries font généralement intervenir plusieurs acteurs du Bâtiment — travaux publics. Que ce soit pour l'installation de dispositifs de sécurité ou pour effectuer une rénovation, toutes les opérations ont pour objectif de garantir aussi bien le confort que la sécurité des usagers (automobilistes, cyclistes, motards et piétons). Une des politiques appliquées par les autorités compétentes dans ce domaine reste la réduction des conflits d’usage. 
Quels sont les dispositifs utilisés sur la voirie ? Glissière de sécurité
Les glissières de sécurité sont des dispositifs de retenue rigides, souples ou déformables placés en bordure des voies de circulation pour éviter les sorties de route. Ces barrières peuvent être en métal, en bois, en béton ou combinées bois-métal. Elles ont également une fonction de délimitation ou terre-plein lorsqu’elles sont installées au milieu des autoroutes. Le modèle en acier de type GS4 est le plus utilisé en France.  
Bordure de voirie
Les bordures de voirie sont des éléments verticaux ou inclinés bordant les voies de circulation de véhicules ou de piétons. Fabriquées en béton, en pierre ou en pierre reconstituée, elles ont pour objectifs de délimiter la zone de circulation, de séparer les flux de circulation ou encore de guider les eaux pluviales vers les avaloirs.        
Quels sont les différents marquages et signalisations au sol ? Les bandes d’éveil à la vigilance
Les bandes d’éveil à la vigilance (BEV) sont des dispositifs fixés au sol servant à alerter les personnes malvoyantes ou aveugles (PMA) d’un danger ou d’un obstacle. Grâce à leur surface en relief avec un alignement de plots en quinconce, elles sont facilement détectables à la canne ou aux pieds. Depuis janvier 2015, elles sont obligatoires dans tous les lieux publics y compris les établissements recevant du public (ERP). Ces équipements contribuent à sécuriser la circulation pédestre des PMA en zone urbaine.
    
Il existe 3 types de bandes d'éveil à la vigilance :
  • Les bandes podotactiles : ce sont des bandes à plots collées au sol. Elles peuvent être métalliques, en caoutchouc ou en matière thermoplastique.
  • Les dalles podotactiles : ce sont des plaques podotactiles rigides en béton moulé, en pierre, en acier ou en aluminium. Elles se fixent au sol par scellement, par collage ou par vissage.
  • Les clous podotactiles : ce sont des plots disposés de manière à créer une surface podotactile. Plusieurs types de clous podotactiles sont proposés sur le marché : les clous sans tige, qui se fixent à l’aide de colle bi-composante ou qui sont auto-adhésifs, et les clous à tige qui se fixent par scellement ou par vissage.
Les peintures de signalisation routière
Les peintures de signalisation routière sont des produits conçus spécialement pour le marquage au sol en intérieur, dans les entrepôts ou les parkings, et en extérieur sur les voiries. Ces produits se déclinent en 2 types :
  • Les peintures à solvants, qui peuvent être mono-composant, bi-composants ou à trois composants, sont très résistantes aux agressions extérieures. Avec une tenue de longue durée, elles sont destinées pour une application sur les voies de circulation où le trafic est intense. Leurs solvants contiennent des composés organiques volatils (COV).
  • Les peintures à l’eau sont plus écologiques, car elles ne contiennent pas de COV. Elles sont utilisées pour le marquage de sol routier où le trafic est léger. Leur tenue est moins durable que celle des peintures à solvants.
Comment réaliser les marquages au sol ?
L'utilisation de machines de marquage routier facilite la pose des marquages au sol sur les voies de circulation, dans les parcs de stationnement ou encore dans les locaux industriels. Le traçage des lignes, qu’elles soient droites ou courbes, continues ou discontinues, se fait par pulvérisation ou par extrusion de peinture. Ces machines sont classées en 2 catégories : les modèles autopropulsés avec ou sans conducteur et les modèles poussés à la main. 
Quel type de revêtement pour une rénovation de chaussée ?
Pour une rénovation rapide et simple d’une chaussée, l’enrobé à froid est la solution. Ce type de revêtement, composé de graviers, de sable et de liant, est idéal pour combler les trous et les fissures d’une allée goudronnée ou bitumeuse. Contrairement à l’enrobé à chaud, celui-ci ne nécessite pas d’être chauffé pour être mis en place, il peut être mis en œuvre à température ambiante, entre 10 et 20 degrés. Proposé en couleur noir et rouge, il est vendu en vrac ou en seau de 25 kg