hellopro.fr

Sulfitage vendange

Le sulfitage sur vendange permet d’apporter au moût une quantité suffisante de SO2 (anhydride sulfureux). Cette pratique est indispensable pour garantir une bonne vinification  et une meilleure conservation de la boisson.

À quoi sert le sulfitage de la vendange ?

Le sulfitage de la vendange permet d’apporter une dose suffisante de dioxyde de soufre ou d’anhydride sulfureux(SO2) aux vignes . L’objectif étant :
  • De sélectionner le milieu fermentaire tout en éliminant les différents types de ferments ;
  • De garantir une bonne vinification ;
  • De clarifier le moût en retardant la fermentation  et en favorisant le dépôt de matières en suspension dans la mixture ;
  • De retarder l’oxydation pour prévenir la détérioration du moût et du raisin.

Comment réaliser un sulfitage de vendange ?

Le sulfitage sur vendange fait l’objet de quelques réglementations. En effet, la teneur en SO2 à apporter à la vendange est limitée selon la qualité de la matière première. La moyenne restant cependant à environ 5 g/hL. Afin de bien régler l’apport en SO2, il est important d’utiliser un équipement de sulfatage selon la technique d’incorporation d’anhydride sulfureux choisie.

Quel équipement choisir pour sulfiter la vendange ?

Le sulfatage de la vendange se fait généralement à l’aide d’une pompe doseuse réglable, d’un doseur de SO2 ou d’un sulfidoseur. Ces matériels permettent d’apporter une dose précise de dioxyde de soufre (SO2), et ce, d’une manière homogène. Ils sont généralement proposés avec différents éléments destinés :
  •  Au pompage du SO2. Il s’agit généralement d’un débitmètre  et une pompe doseuse  à relier à la cuve de stockage de SO2
  • Au dosage de SO2, qui permet d’alimenter et de piloter la pompe doseuse ;
  • À l’injection de SO2 avec l’aide d’une électrovanne  fixée à la sortie de la pompe pour bloquer le siphonnage de SO2 et prévenir la remontée de jus.
Par ailleurs, à l’image d’AMMRIAC, de nombreux fabricants d’équipements de vinification proposent des sulfidoseurs.